Un vieux grincheux de la soixantaine, qui plus et est infirme (amputé)

qu’a-t-il encore à attendre de la vie ? C’est la question que je me suis posé depuis un certain temps. Veuf, je me sentais terriblement seul et j’ai essayé en vain de trouver une compagne. Mais les femmes que j’ai côtoyées m’ont trouvé tel un vieux, bon à être interné dans une maison de retraite. Pourtant, ne dit-on pas que la vie d’un homme commence à 50 ans ? Bien que je ne me connecte pas trop sur Internet, l’existence de cette page a suscité mon attention. Alors je me suis connecté sur le site et j’ai commencé à le découvrir.

Maintenant, j’ai des amies, je n’ai pas peur de voir leur réaction lorsque je leur parle de mon handicap

.

Je m’amuse beaucoup en discutant avec d’innombrables personnes, et je compte bien y trouver la compagne qui embellira mes journées.

Bernard, 60 ans