handilove.fr

L'école et le handicap - Les différents aménagements scolaires

En France, l'éducation est un droit fondamental accessibles à tous les enfants, peu importe leur situation et leurs besoins. L'ecole se doit d'accueillir et d'offrir à chaque élève un enseignement de qualité en accord avec les directives de l'Éducation Nationale, et de garantir à tous la même égalité des chances.

Quelles démarches entreprendre ?

L'annonce d'un handicap est une véritable épreuve pour les parents, la famille mais avant tout pour l'enfant qui sera toujours, d'une certaine façon, différent. Afin de lui garantir une insertion sociale et scolaire optimale, il est important que l'ecole s'adapte à ces élèves particuliers et propose un accompagnement sur-mesure.
Il existe de nombreux sites dédiés aux élèves en situation de handicap, pourtant les informations sur les démarches à suivre ne sont pas toujours claires, et il peut être compliqué pour les parents de s'y retrouver. L'idéal reste bien sûr de scolariser l'enfant dans un milieu scolaire ordinaire et de mettre en place, avec l'équipe éducative, un accompagnement adapté, appelé Projet personnalisé de scolarisation (PPS).
Pour cela, l'enfant doit être inscrit dans l'ecole la plus proche de son domicile, qui sera son établissement scolaire de référence. Afin de faire reconnaître le handicap de leur enfant, les parents doivent s'adresser à une Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), dont les coordonnées seront fournies par le chef d'établissement. Vous pouvez également trouver la liste des MDHP que vous pouvez contacter sur le site du Ministère de l'Éducation.

Scolarisation individuelle en milieu scolaire ordinaire

Afin de pouvoir élaborer le Projet personnalisé de Scolarisation, il est essentiel de procéder à une analyse des besoins et des capacités de l'élève en situation de handicap. Cette étape sera effectuée en collaboration avec la Maison départementale référente. La CDAPH (Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées) prendra alors les décisions requises en se basant sur les capacités et les souhaits de l'enfant et de ses parents.
La scolarisation individuelle en milieu scolaire ordinaire pourra se faire soit sans aucun aménagement nécessaire, soit avec la mise en place d'aides et de soutien adaptés. Les enfants souffrant par exemple de dyslexie et/ou de dysgraphie sont scolarisés dans des écoles classiques mais bénéficient de matériel particulier (mis à disposition par convention de prêt) et de temps supplémentaire lors des examens. Pour d'autres, il peut s'agir d'une assistance humaine dans la salle d'examen ou de concours ou bien de matériel informatique tels qu'un clavier braille, des périphériques adaptés ou des logiciels spécifiques.
Les aides à mettre en place sont laissées à l'appréciation de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées qui prendra une décision selon la situation de l'élève. Les enseignants se doivent cependant d'exercer une vigilance particulière et de signaler toute difficulté éventuelle aux parents ou au chef d'établissement.

Scolarisation collective en milieu scolaire ordinaire

Des dispositifs de scolarisation collective ont été mis en place pour les enfants qui nécessitent un accompagnement plus rapproché : les ULIS. Ces unités localisées en faveur de l'inclusion scolaire accueillent les élèves souffrant de handicap dès l'ecole élémentaire et offrent un appui pour les enfants qui peuvent être scolarisés dans un établissement ordinaire.
Les enfants sont réunis en petits groupes présentant des troubles compatibles pour leur apprentissage. Au collège tout comme au lycée, les enfants peuvent bénéficier d'un encadrement par un enseignant spécialisé et d'un programme pédagogique en adéquation avec le Projet personnalisé de scolarisation.
L'État prévoit l'ouverture de 250 ULIS supplémentaires au lycée d'ici 2022 afin de répondre aux demandes d'inscription croissantes. L'accès aux outils numériques est également une priorité pour le ministère, car ceux-ci proposent des réponses adaptées aux besoins et difficultés spécifiques des enfants.

Scolarisation en établissement médico-social et enseignement à distance

Lorsque les circonstances l'exigent, l'élève peut être dirigé au cours de son parcours éducatif vers un établissement spécialisé. Il bénéficiera alors d'un accompagnement scolaire, thérapeutique et humain qui l'aidera à réussir sa scolarité. Tous les intervenants chargés de l'aide humaine ont pour vocation de développer l'autonomie de l'enfant et de l'aider à développer ses capacités.
La scolarité dans un établissement médico-social peut se faire au sein d'une unité d'enseignement (UE) qui fournira une pédagogie adaptée au projet personnalisé de scolarisation. Certaines unités d'enseignement sont externalisées dans des milieux scolaires ordinaires s'il est jugé que cela peut être profitable à l'élève. Des mesures sont actuellement mises en place pour faciliter cette intégration des enfants dans une ecole, un collège ou un lycée classique.
Enfin, pour les enfants ne pouvant pas être scolarisés, ou bien uniquement partiellement, le Centre national d'enseignement à distance (CNED) propose des programmes aux élèves en situation de handicap de 6 et 16 ans. L'objectif sera une fois de plus de répondre aux exigences fixées lors de la définition du Projet personnalisé de scolarisation. En cas de besoin, le CNED propose aussi un dispositif spécifique avec l'intervention possible d'un enseignant répétiteur au domicile de l'élève.