Les associations françaises de soutien aux personnes handicapées

Lorsque l'on est handicapé, la vie sociale et les rencontres sont parfois limitées. Pour ceux qui sont désireux d'entrer en contact avec d'autres personnes handicapées, s'orienter vers des associations de soutien est une solution. Intégrer ces structures permet également de côtoyer des individus valides qui, néanmoins, connaissent les différents handicaps et leurs répercussions au quotidien.

Parmi les associations françaises de soutien aux personnes handicapées, citons l'APF

Certainement l'une des plus connues. En 2018, APF France Handicap (ex-Association des Paralysés de France) a fêté ses 85 ans d'existence. L'APF est née de la volonté de quatre jeunes gens touchés par la poliomyélite. Au début des années 30, ces quatre individus en ont assez de la marginalisation dont ils sont victimes à cause du handicap physique. Ils veulent alors combattre leur exclusion. C'est pourquoi ils créent l'APF. Depuis plus de 80 ans, l'association n'a cessé de se développer. Elle a permis de mettre en place des unités de soins. Elle a aussi contribué à faire progresser la loi sur le handicap. Mais, surtout, elle réunit des individus en situation de handicap et les incite à revendiquer leurs droits. Aujourd'hui, en tout, près de 100 000 personnes sont engagées auprès de l'APF et on compte plus de 20 000 adhérents. L'association, via ses délégations, offre un accueil ainsi qu'un accompagnement aux personnes handicapées et à leur famille. Elle anime des groupes de paroles, elle épaule les individus afin de leur permettre de réaliser des projets. Elle a aussi un rôle de représentante au sein de la sphère publique. Elle met en place des actions pour revendiquer des droits, pour créer du lien et pour récolter des financements. En outre, l'APF c'est aussi de nombreux relais de proximité. Ces groupes locaux ont plusieurs missions :

  • ils sont là pour informer
  • ils veulent favoriser le lien, que ce soit entre les adhérents ou avec les élus locaux
  • ils mettent en place des sessions d'échanges et de rencontres.
Les relais de l'APF sont donc des lieux privilégiés pour tous ceux qui souhaitent retrouver une vie sociale et passer un moment agréable avec des individus qui leur ressemblent et les comprennent.

L'association française Perce-Neige

Créée en 1966 par l'acteur italien Lino Ventura, l'association française Perce-Neige se bat ardemment pour la reconnaissance des individus handicapés. Son but ? Permettre à ces individus d'être intégrés au sein de la société française au même titre que n'importe quel autre citoyen. Perce-Neige plaide la cause de tous, quel que soit leur âge et quel que soit leur handicap : physique ou mental, simple ou multiple, y compris l'autisme. Aujourd'hui, cette association de soutien aux personnes handicapées s'illustre à travers ses 35 maisons qui sont présentes sur toute la France et qui accueillent 900 handicapés. Pour accompagner au mieux ses pensionnaires, Perce-Neige tient compte de toutes leurs singularités : le vécu et les projets futurs de chacun, leur handicap avec ses évolutions, etc. Perce-Neige, c'est aussi des participations à la recherche (grâce à des bourses et des aides) et un soutien aux proches des personnes handicapées. La notoriété de la Fondation et de ses actions est grandement favorisée par les artistes français qui, chaque année, collaborent activement aux campagnes et permettent de faire connaître l'association et ses missions.

APAJH est l'acronyme pour Association pour Adultes et Jeunes Handicapés.

Cette association existe depuis une quarantaine d'années. L'objectif de l'APAJH est d'influencer la réflexion et les actions en faveur des personnes handicapées. Les militants de l'APAJH sont fédérés autour de valeurs communes :

  • la laïcité, pour un espace au sein duquel tous les individus sont égaux, en dépit de leur appartenance religieuse, de leurs croyances mais aussi au-delà de leur catégorie socio-économique;
  • la citoyenneté, pour que tous les individus handicapés aient non seulement des droits, mais surtout que ces droits deviennent concrets dans tous les domaines;
  • la solidarité, parce que c'est toute la société qui doit se rassembler autour de la question du handicap.
Le poids de l'APAJH en France est considérable puisque c'est l'une des associations de soutien les plus importantes. De plus, cette fédération originellement destinée aux enfants s'est ouverte à tous les handicapés. L'APAJH, c'est plusieurs unités réparties dans l'Hexagone. Il y a la Fédération, principale structure, mais également 92 associations départementales et plus de 600 établissements et services. L'APAJH, qui aide plus de 30 000 handicapés, est organisée en 4 pôles spécifiques. Le premier est dédié à la jeunesse, à l'enfance et à la scolarité (les missions premières de l'association), le deuxième pôle est consacré à la vie sociale, le troisième est spécialisé dans le travail et, enfin, le dernier pôle se concentre sur la problématique de la grande dépendance.

Des associations pour soutenir mais aussi pour partager

Outre les associations de soutien citées ci-dessus, il en existe une pléiade en France. Pour n'en citer que quelques-unes, prenons l'UNAPEI qui défend les personnes handicapées mentalement et leur famille, l'ADHF qui est ouverte à tous les handicapés ou encore HTS (Handicap Travail Solidarité) qui veut favoriser l'insertion par le travail.
Par ailleurs, des associations qui n'ont pas vocation à se consacrer à un public handicapé prennent aussi part au combat. C'est le cas de la FSCF par exemple. En effet, la Fédération Sportive et Culturelle de France veut permettre aux personnes handicapées d'accéder à des activités sportives et culturelles, comme elle le fait pour le reste de la population.
Bien que le chemin à parcourir soit encore long pour faire de la France un pays pleinement ouvert et adapté aux personnes handicapées, les soutiens sont cependant nombreux. Chacun peut trouver, autour de chez lui, une association, une fédération, un groupe qui l'aidera dans ses démarches et qui lui permettra de partager des instants de dialogue, de solidarité et de complicité.